Dernière mise à jour : Vendredi 20 octobre 2017

Langogne's birds - Ordination

                        Les nouveautés


La marche des pères de famille c'est bientôt !


Le mariage

C'est pour la vie.......

A écouter : Vieillir avec toi ( Florent Pagny)

Devenir pleinement homme et femme grâce à l'autre.


Le chapelet - Grotte de Lourdes 10 juillet 2017

Une belle méditation



Jean Vanier

les 50 ans de la communauté de l'Arche


Les Bénédictines de Martigné


La lettre de notre évêque 

Télécharger
Lettre du Père Evêque.pdf
Document Adobe Acrobat 29.6 KB

Lettre du Pape François aux familles

Télécharger
Lettre du Pape François aux familles.pdf
Document Adobe Acrobat 24.1 KB
Télécharger
La famille, vocation et mission dans l’Église et dans le monde
Mgr-Vincenzo-Pagli-160215.pdf
Document Adobe Acrobat 540.0 KB

Mgr Vicenzo Paglia, président du Conseil pontifical pour la famille était à Paris pour participer à la journée nationale des Délégués diocésain de Pastorale Familiale, le 16 février dernier.



LES SEPT SACREMENTS



Evangile du jour

Mise à jour en fin d'aprés midi


Mardi 24 octobre 2017 : Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 5,12.15b.17-19.20b-21. (lun., 23 oct. 2017)
Frères, nous savons que par un seul homme, le péché est entré dans le monde, et que par le péché est venue la mort ; et ainsi, la mort est passée en tous les hommes, étant donné que tous ont péché. Mais il n'en va pas du don gratuit comme de la faute. En effet, si la mort a frappé la multitude par la faute d’un seul, combien plus la grâce de Dieu s’est-elle répandue en abondance sur la multitude, cette grâce qui est donnée en un seul homme, Jésus Christ. Si, en effet, à cause d’un seul homme, par la faute d’un seul, la mort a établi son règne, combien plus, à cause de Jésus Christ et de lui seul, régneront-ils dans la vie, ceux qui reçoivent en abondance le don de la grâce qui les rend justes. Bref, de même que la faute commise par un seul a conduit tous les hommes à la condamnation, de même l’accomplissement de la justice par un seul a conduit tous les hommes à la justification qui donne la vie. En effet, de même que par la désobéissance d’un seul être humain la multitude a été rendue pécheresse, de même par l’obéissance d’un seul la multitude sera-t-elle rendue juste. Quant à la loi de Moïse, elle est intervenue pour que se multiplie la faute ; mais là où le péché s’est multiplié, la grâce a surabondé. Ainsi donc, de même que le péché a établi son règne de mort, de même la grâce doit établir son règne en rendant juste pour la vie éternelle par Jésus Christ notre Seigneur.
>> Lire la suite

Mardi 24 octobre 2017 : Psaume 40(39),7-8a.8b-9.10.17. (lun., 23 oct. 2017)
Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice, tu as ouvert mes oreilles ; tu ne demandais ni holocauste ni victime, alors j'ai dit : « Voici, je viens. « Dans le livre, est écrit pour moi alors j'ai dit : « Voici, je viens. « Dans le livre, est écrit pour moi alors j'ai dit : « Voici, je viens. « Dans le livre, est écrit pour moi ce que tu veux que je fasse. Mon Dieu, voilà ce que j'aime : ta loi me tient aux entrailles. » J'annonce la justice dans la grande assemblée ; vois, je ne retiens pas mes lèvres, Seigneur, tu le sais. Mais tu seras l'allégresse et la joie de tous ceux qui te cherchent ; toujours ils rediront : « Le Seigneur est grand ! » ceux qui aiment ton salut.
>> Lire la suite

Mardi 24 octobre 2017 : (lun., 23 oct. 2017)

>> Lire la suite

Mardi 24 octobre 2017 : Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12,35-38. (lun., 23 oct. 2017)
Restez en tenue de service, votre ceinture autour des reins, et vos lampes allumées. Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera à la porte. Heureux ces serviteurs-là que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller. Amen, je vous le dis : c’est lui qui, la ceinture autour des reins, les fera prendre place à table et passera pour les servir. S’il revient vers minuit ou vers trois heures du matin et qu’il les trouve ainsi, heureux sont-ils !
>> Lire la suite

Mardi 24 octobre 2017 : commentaire Isaac le Syrien (lun., 23 oct. 2017)
La prière offerte au temps de la nuit possède un grand pouvoir, plus que celle qui est offerte pendant le jour. C'est pourquoi tous les saints ont eu l'habitude de prier la nuit, combattant l'assoupissement du corps et la douceur du sommeil et dépassant leur nature corporelle. Le prophète disait lui aussi : « Je me suis fatigué à gémir ; chaque nuit, je baigne ma couche de mes larmes » (Ps 6,7) pendant qu'il soupirait du fond du cœur dans une prière passionnée. Et ailleurs : « Je me lève au milieu de la nuit pour te louer à cause de tes jugements, toi le Juste. » (Ps 118,62). Pour chacune des requêtes que les saints voulaient adresser à Dieu avec force, ils s'armaient de la prière pendant la nuit et aussitôt ils recevaient ce qu'ils demandaient. Satan lui-même ne craint rien autant que la prière que l'on offre pendant les veilles. Même si elles s'accompagnent de distractions, elle ne revient pas sans fruit, à moins qu'on ne demande ce qui ne convient pas. C'est pourquoi il engage de sévères combats contre ceux qui veillent, afin de les détourner si possible de cette pratique, surtout s'ils se montrent persévérants. Mais ceux qui sont quelque peu fortifiés contre ses ruses pernicieuses et ont goûté les dons que Dieu accorde durant les veilles, et qui ont expérimenté personnellement la grandeur de l'aide que Dieu leur accorde, le méprisent complètement, lui et tous ses stratagèmes.
>> Lire la suite