Dernière mise à jour : Vendredi 21 septembre 2018;

Langogne's birds - L'été

                        Les nouveautés


MARCHE DES PERES

Samedi 22  et dimanche 23 septembre 2018



Le mariage

C'est pour la vie.......

A écouter : Vieillir avec toi ( Florent Pagny)

Devenir pleinement homme et femme grâce à l'autre.


Jean Vanier

les 50 ans de la communauté de l'Arche



La lettre de notre évêque 

Télécharger
Lettre du Père Evêque.pdf
Document Adobe Acrobat 29.6 KB

Lettre du Pape François aux familles

Télécharger
Lettre du Pape François aux familles.pdf
Document Adobe Acrobat 24.1 KB
Télécharger
La famille, vocation et mission dans l’Église et dans le monde
Mgr-Vincenzo-Pagli-160215.pdf
Document Adobe Acrobat 540.0 KB

Mgr Vicenzo Paglia, président du Conseil pontifical pour la famille était à Paris pour participer à la journée nationale des Délégués diocésain de Pastorale Familiale, le 16 février dernier.



LES SEPT SACREMENTS



Evangile du jour

Mise à jour en fin d'aprés midi


Lundi 24 septembre 2018 : Livre des Proverbes 3,27-34. (dim., 23 sept. 2018)
Mon fils, ne refuse pas un bienfait à qui tu le dois, quand ce geste est à ta portée. Ne dis pas à ton prochain : « Va-t’en, tu reviendras, je donnerai demain ! », alors que tu as de quoi. Ne travaille pas au malheur de ton prochain, alors qu’il vit sans méfiance auprès de toi. Ne cherche pas de vaine querelle à qui ne t’a pas fait de mal. N’envie pas l’homme violent, n’adopte pas ses procédés. Car le Seigneur a horreur des gens tortueux ; il ne s’attache qu’aux hommes droits. Malédiction du Seigneur sur la maison du méchant, bénédiction sur la demeure des justes. Il se moque des moqueurs, aux humbles il accorde sa grâce.
>> Lire la suite

Lundi 24 septembre 2018 : Psaume 15(14),1a.2.3bc-4ab.4d-5. (dim., 23 sept. 2018)
Seigneur, qui séjournera sous ta tente ? Qui habitera ta sainte montagne ? Celui qui se conduit parfaitement, qui agit avec justice et dit la vérité selon son cœur. Il met un frein à sa langue, ne fait pas de tort à son frère et n'outrage pas son prochain. Il met un frein à sa langue. Il ne fait pas de tort à son frère et n'outrage pas son prochain. Il met un frein à sa langue, ne fait pas de tort à son frère et n'outrage pas son prochain. A ses yeux, le réprouvé est méprisable mais il honore les fidèles du Seigneur. S'il a juré à ses dépens, il ne reprend pas sa parole. A ses yeux, le réprouvé est méprisable mais il honore les fidèles du Seigneur. S'il a juré à ses dépens, il ne reprend pas sa parole. À ses yeux, le réprouvé est méprisable mais il honore les fidèles du Seigneur. Il ne reprend pas sa parole. Il prête son argent sans intérêt, n'accepte rien qui nuise à l'innocent. Qui fait ainsi demeure inébranlable.
>> Lire la suite

Lundi 24 septembre 2018 : (dim., 23 sept. 2018)

>> Lire la suite

Lundi 24 septembre 2018 : Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 8,16-18. (dim., 23 sept. 2018)
En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d’un vase ou ne la met sous le lit ; on la met sur le lampadaire pour que ceux qui entrent voient la lumière. Car rien n’est caché qui ne doive paraître au grand jour ; rien n’est secret qui ne doive être connu et venir au grand jour. Faites attention à la manière dont vous écoutez. Car à celui qui a, on donnera ; et à celui qui n’a pas, même ce qu’il croit avoir sera enlevé. »
>> Lire la suite

Lundi 24 septembre 2018 : commentaire Saint Josémaria Escriva de Balaguer (dim., 23 sept. 2018)
« Le Christ, écrit un Père de l'Église [Saint Jean Chrysostome], nous a laissés en ce monde pour que nous soyons comme des lampes...; pour que nous agissions comme un levain...; pour que nous soyons une semence ; pour que nous portions du fruit. Si notre vie avait un tel éclat, nous n'aurions pas besoin d'ouvrir la bouche. Les mots seraient de trop, si nous pouvions montrer nos œuvres. Il n'y aurait pas un seul païen, si nous étions vraiment chrétiens. » Nous devons éviter l'erreur de croire que l'apostolat se réduit au témoignage de quelques pratiques pieuses. Nous sommes, toi et moi, des chrétiens, mais en même temps et sans solution de continuité, nous sommes des citoyens et des travailleurs aux obligations bien précises, que nous devons accomplir d'une façon exemplaire, si nous voulons nous sanctifier pour de bon. C'est Jésus Christ qui nous presse : « Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais bien sur le lampadaire, où elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. Ainsi votre lumière doit-elle briller aux yeux des hommes pour que, voyant vos bonnes œuvres, ils en rendent gloire à votre Père qui est dans les cieux » (Mt 5,14-16). Le travail professionnel, quel qu'il soit, devient une lampe qui éclaire vos collègues et vos amis. C'est pourquoi j'ai l'habitude de répéter...: que m'importe que l'on me dise d'un tel qu'il est un bon fils, un bon chrétien, s'il est un piètre cordonnier ! S'il ne s'efforce pas de bien apprendre son métier, et de l'exercer avec soin, il ne pourra ni le sanctifier, ni l'offrir au Seigneur. Et la sanctification du travail de tous les jours est, pour ainsi dire, la charnière de la véritable spiritualité pour nous tous qui, plongés dans les réalités temporelles, sommes décidés à fréquenter Dieu.
>> Lire la suite