2016Dernière mise à jour : Vendredi 24 février 2017

Langogne's birds - Cracovie 2016

                        Les nouveautés



Exhortation apostolique

L'amour dans la famille

Télécharger
papa-francesco_esortazione-ap_20160319_a
Document Adobe Acrobat 1.4 MB

Père Christian Salenson

Homme de dialogue


Jean Vanier

les 50 ans de la communauté de l'Arche


Année Sainte de la Miséricorde

Du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016, l’Eglise catholique célébrera une Année sainte extraordinaire sous forme de « Jubilé de la Miséricorde ».

La lettre de notre évêque 

Télécharger
Lettre du Père Evêque.pdf
Document Adobe Acrobat 29.6 KB


Lettre du Pape François aux familles

Télécharger
Lettre du Pape François aux familles.pdf
Document Adobe Acrobat 24.1 KB
Télécharger
La famille, vocation et mission dans l’Église et dans le monde
Mgr-Vincenzo-Pagli-160215.pdf
Document Adobe Acrobat 540.0 KB

Mgr Vicenzo Paglia, président du Conseil pontifical pour la famille était à Paris pour participer à la journée nationale des Délégués diocésain de Pastorale Familiale, le 16 février dernier.



LES SEPT SACREMENTS



Evangile du jour

Mise à jour en fin d'aprés midi


Samedi 25 février 2017 : Livre de l'Ecclésiastique 17,1-15. (ven., 24 févr. 2017)
Le Seigneur a créé l’homme en le tirant de la terre, et il l’a fait retourner à la terre. Il a donné aux humains des jours comptés, un temps déterminé, il a remis en leur pouvoir ce qui est sur la terre. Il les a revêtus d’une force pareille à la sienne, il les a faits à son image. Il a mis en tout vivant la crainte de l’être humain, pour que celui-ci commande en maître aux bêtes sauvages et aux oiseaux. Les humains ont reçu du Seigneur l’usage des cinq sens ; il leur a donné en partage un sixième sens, l’intelligence, et un septième, la parole, qui permet d’interpréter ses œuvres. Aux humains il a donné du jugement, une langue, des yeux, des oreilles, et un cœur pour réfléchir. Il les a remplis de savoir et d’intelligence, il leur a fait connaître le bien et le mal. Il a posé son regard sur leur cœur, leur montrant la grandeur de ses œuvres ; il leur a donné de se glorifier à jamais de ses merveilles. Ils raconteront la grandeur de ses œuvres, ils célébreront le Nom très saint. Il leur a aussi accordé le savoir, il leur a donné en héritage la loi de vie, afin qu’ils comprennent, dès maintenant, qu’ils sont mortels. Il a établi avec eux une Alliance éternelle, et il leur a fait connaître ses jugements. Leurs yeux ont vu la grandeur de sa gloire, leurs oreilles ont entendu la majesté de sa voix. Il leur a dit : « Gardez-vous de toute injustice », et à chacun il a donné des commandements au sujet du prochain. Leurs chemins sont toujours à découvert devant lui, ils n’échappent jamais à ses regards.
>> Lire la suite

Samedi 25 février 2017 : Psaume 103(102),13-14.15-16.17-18a. (ven., 24 févr. 2017)
Comme la tendresse du père pour ses fils, la tendresse du Seigneur pour qui le craint ! Il sait de quoi nous sommes pétris, il se souvient que nous sommes poussière. L'homme ! Ses jours sont comme l'herbe ; comme la fleur des champs, il fleurit : dès que souffle le vent, il n'est plus, même la place où il était l'ignore. Mais l'amour du Seigneur, sur ceux qui le craignent, est de toujours à toujours, et sa justice pour les enfants de leurs enfants, pour ceux qui gardent son alliance et se souviennent d'accomplir ses volontés.
>> Lire la suite

Samedi 25 février 2017 : (ven., 24 févr. 2017)

>> Lire la suite

Samedi 25 février 2017 : Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 10,13-16. (ven., 24 févr. 2017)
En ce temps-là, des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.
>> Lire la suite

Samedi 25 février 2017 : commentaire Hermas (ven., 24 févr. 2017)
Le Pasteur m'a montré une montagne où les herbes étaient vertes et riantes ; tout était florissant, et des troupeaux et des oiseaux y trouvaient leur nourriture. Il m'a dit : « Les croyants venus d'ici ont toujours été simples, innocents, heureux, sans aucun ressentiment les uns contre les autres, mais au contraire toujours contents des serviteurs de Dieu. Revêtus du saint esprit des vierges, pleins de compassion pour tous les hommes, ils ont subvenu, à la sueur de leur front, aux besoins de tous leurs semblables, sans murmure ni hésitation. Voyant leur simplicité et toute leur candeur enfantine, le Seigneur a fait prospérer tout le travail de leurs mains et a béni toutes leurs entreprises... À vous tous qui agissez ainsi, restez tels que vous êtes et votre prospérité ne disparaîtra jamais »... Puis il m'a montré une belle montagne toute blanche : « Ici les croyants ressemblent aux tout petits enfants qui n'ont pas la moindre idée du mal ; comme eux, ils n'ont jamais su ce que c'est que la méchanceté, mais ils ont toujours gardé l'innocence de leur enfance. Ces hommes iront sûrement habiter dans le Royaume de Dieu, car ils n'ont pas violé les commandements de Dieu, mais ils ont persévéré tous les jours de leur vie dans la candeur et les sentiments de leur enfance. Vous tous qui persévérez dans cette voie et serez « comme des petits enfants », sans malice, vous serez glorifiés plus que tous les autres, car tous les petits enfants sont glorieux devant Dieu et les premiers à ses yeux. Bienheureux donc vous qui repousserez la malice pour vous revêtir de l'innocence ; les premiers de tous, vous vivrez pour Dieu. »
>> Lire la suite